Rechercher
  • accueilvetalbizia

Vaccination du lapin : tout comprendre


Les maladies contre lesquelles vous vaccinez votre lapin :




Les lapins sont vaccinés contre deux maladies graves, pour lesquelles il n’existe pas de traitement efficace : la myxomatose et la maladie hémorragique.




La myxomatose :

Maladie virale dû à un virus de la famille des Poxvirus qui a l’origine a été introduit par l’Homme pour lutter contre la prolifération des lapins sauvages. Ce virus, de la même famille que celui de la variole chez l’Homme, est très résistant dans le milieu extérieur.

Cette maladie se présente avec l’apparition de nodules cutanés multiples sur la face, autour des organes génitaux et de l’anus. Elle s’accompagne d’une conjonctivite avec œdème des paupières.

La maladie progressant, l’animal souffre d’abattement et le décès survient souvent du fait d'une pneumonie.

L’incubation varie d’une à trois semaines.


La myxomatose va se transmettre essentiellement par des puces ou des moustiques qui ingèrent le virus lorsqu’ils piquent des animaux infectés et transmettent ensuite la maladie à des animaux sains en les piquants à leur tour. Cette transmission a donc plutôt lieu l’été, saison préférée de ces insectes piqueurs.

De ce fait tous les lapins peuvent être exposés à cette maladie, même ceux vivants en intérieur.

Une transmission par contact direct entre les lapins est possible et peut se faire toute l’année.


On ne peut pas traiter la maladie, seulement les symptômes.



La maladie hémorragique :

Appelée VHD ou RHD (Viral Hemorragic Disease ou Rabbit Hemorragic Disease) cette maladie, due a un calicivirus, a été découverte récemment en France (1988).

On retrouve le virus responsable de la maladie hémorragique dans toutes les secrétions de l’animal et la transmission va se faire par contact direct de lapin à lapin, ses selles ou ses urines mais une contamination indirecte est possible par des objets contaminés, l’eau, les aliments (foin souillé par des crottes de lapins sauvages), certains insectes et l’Homme s’il a touché du matériel infecté… Ce virus peut survivre dans l’environnement plusieurs mois.

L’incubation est courte et la maladie peut être difficile à diagnostiquer car assez souvent elle entraine peu de symptômes et provoque des morts subites.

Quand symptômes il y a, ils peuvent être violents : abattement, anorexie, fièvre, difficultés respiratoires, diarrhée…

La maladie hémorragique est responsable de quasiment 100% de mortalité en 48 heures.

Aucun traitement n'est efficace pour soigner les lapins atteints.


Il existe deux souches de ce virus :

- RHDV-1 responsable de la forme classique contre laquelle il existe un vaccin depuis longtemps

- RHDV-2, souche découverte en 2010, et responsable d'une forme variante "dite sauvage". Cette souche remplace progressivement RHDV-1.



Quand vacciner votre lapin ?


La vaccination du lapin peut débuter dès l'âge de 5 semaines sur un animal en bonne santé.

Elle est annuelle et permet aussi de faire le point sur son état de santé générale et de s’assurer que les dents ne présentent pas une pousse anormale.

Aucun traitement n'existant pour ces deux maladies, la prévention via la vaccination reste primordiale.

A la clinique nous utilisons un vaccin protégeant de la myxomatose et des deux variants de la maladie hémorragique.

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout