Rechercher
  • accueilvetalbizia

Les puces : mieux les connaitre pour mieux s'en débarrasser


Qu’est-ce qu’une puce ?


Les puces sont des insectes piqueurs dépourvus d’ailes, de couleur brune et mesurant de 2 à 4 mm de longueur. Le corps est aplati latéralement et recouvert d’une épaisse couche de chitine. Elles sont très mobiles et ont une aptitude au saut remarquable.


Les puces sont hématophages, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent du sang de leur hôte.


Une seule espèce, Ctenocephalides felis se retrouve dans le pelage de nos chiens et chats, mais aussi furets, lapins…


Comment savoir si un animal a des puces ?


Plusieurs critères permettent de se douter de la présence de puces sur votre compagnon :

- l’apparition de démangeaisons : l’animal se gratte, se mordille.

- la présence visible de puces en inspectant le pelage, en écartant les poils. Mais attention, ce n’est pas parce que l’on ne voit pas de puce qu’il n’y en a pas !

- la présence de crottes de puces : il s’agit de petits grains bruns. En les humidifiant dans un essuie-tout une coloration rougeâtre apparait car les crottes sont du sang digéré.

- l’infestation par un vers plat le Dipylidium caninum qui est un signe indirect de la présence de puces. Ce parasite intestinal est reconnaissable par un aspect de grains de riz au niveau de l’anus de votre animal.

- l’apparition d’une inflammation cutanée, la dermatite, chez les animaux allergiques à la salive de puces : la DAPP (Dermite par Allergie aux Piqures de Puces).


Quel rapport entre les puces et Dipylidium caninum ?


Dipylidium caninum est un vers plat, parasite interne des chiens et des chats. Son corps est aplati et composé de segments qui se détachent au fur et à mesure de sa croissance et qui sont facilement visibles dans les selles. En effet, les segments ainsi expulsés, qui contiennent les œufs du parasite, ont un aspect de grains de riz mobiles relativement reconnaissables.

Les œufs ne sont pas directement infestants, ils doivent passer par un hôte intermédiaire : la puce.

Les larves de puces qui vivent dans des endroits sombres de la maison vont ingérer les œufs contenus dans les segments de Dipylidium pour se nourrir. Le parasite se retrouve ainsi dans le système digestif de la puce qui devient porteuse de Dipylidium. Une fois adulte la puce gagne le pelage de votre compagnon qui pourra l’avaler lorsqu’il fait sa toilette ou se mordille pour se gratter. Il devient alors lui-même parasité par Dipylidium, la boucle est bouclée. C'est pourquoi lorsque votre animal a des puces nous vous conseillons de le vermifuger.


Lutter contre les puces c’est aussi lutter contre ce parasite intestinal.


Mieux comprendre la vie de la puce pour mieux lutter !


Quand une puce infeste un hôte elle prend rapidement un repas de sang puis s’accouple. Environ 48 heures après l’accouplement la ponte débute.

Une puce peut pondre une vingtaine d’œufs par jour jusqu’à la fin de sa vie, environ 3 semaines, soit plus de 400 œufs !

Les œufs vont tomber dans l’environnement où vit l’animal, principalement dans les zones de repos. Ils vont ensuite se transformer en larves mobiles qui se nourrissent de débris et de déjections de puces. Ces larves vont ensuite rechercher des zones sombres (entre les lattes de parquets, dans la moquettes, les tapis...) puis s’entourer d’un cocon et se transformer en pupes.

Les pupes peuvent survivre plusieurs mois dans l’environnement car très résistantes.

Au sein de ce cocon la larve va se transformer en jeune puce qui va être capable de repérer un hôte par la présence de vibrations et de gaz carbonique, elle sortira alors de son cocon pour lui sauter dessus.

En moyenne il faut 1 mois pour que le cycle s’effectue mais si les conditions ne sont pas bonnes, il peut se passer plusieurs mois sous la forme de pupe.



Normalement une puce reste sur son hôte et ne passe pas d’un animal à l’autre. Les « échanges » entre animaux étant rares la contamination se fait donc via l’environnement.


C’est pourquoi il est important d’intervenir rapidement afin de limiter l’invasion de l’environnement et qu’il est parfois nécessaire de traiter votre intérieur. Se débarrasser des puces sur l’animal n’est pas forcément suffisant car quand on aperçoit une puce sur un chien ou un chat il faut s’attendre à en retrouver un grand nombre au sol à différents stades de développement.

On estime que 5% des puces sont sur l’animal, les 95% restants se retrouvent dans l’environnement sous forme d’œufs, larves et pupes.

Vous comprenez donc pourquoi il est si difficile de s’en débarrasser !


Les conditions d’humidité et température dans nos maisons font que les puces peuvent être présentes toute l’année. Donc qu’il vive en extérieur ou intérieur votre compagnon n’est pas à l’abri d’une infestation par les puces.


Comment se débarrasser de ces parasites externes ?


Le meilleur moyen de lutter contre les puces et la prévention quelle que soit la saison.

Mais en cas d’infestation il faut prendre les choses en mains !


Se débarrasser des puces va se faire en plusieurs étapes. Il faut tout d’abord traiter votre compagnon contre ce parasite, mais aussi effectuer un grand nettoyage de votre intérieur et persévérer...


Pour protéger votre compagnon des traitements existent sous différentes formes : pipettes à appliquer sur la peau, colliers à action longue, comprimés par voie orale, sprays à vaporiser sur le pelage…

Votre vétérinaire peut vous conseiller sur le meilleur traitement antiparasitaire en fonction de votre animal, de ses habitudes de vie mais aussi des vôtres.


En cas d’infestation massive il s’avère primordial de traiter l’environnement.

Commencez par laver les textiles (panier de votre compagnon, coussins du canapé, plaid, couvertures…) à 60° ou utilisez un nettoyeur vapeur.

Passer régulièrement l’aspirateur sur les sols, les tapis, la moquette, le canapé, etc, et jeter le sac de l’aspirateur régulièrement. Il peut être utile de compléter ce grand nettoyage par des insecticides spécifiques sous forme d’aérosol ou de diffuseur (appelé aussi foggers).


Le traitement anti-puce de votre compagnon n’est pleinement efficace que si les puces sont éradiquées de votre intérieur.




Sous forme de pupe, la puce peut rester plusieurs mois dans l’environnement. C’est pourquoi il ne faut pas se décourager et continuer à traiter votre compagnon avec des produits adéquates, tout en assurant un entretien de votre intérieur régulier. C’est ainsi que vous pourrez vous débarrasser de ces parasites.


Attention aux produits que vous utilisez !


N'utilisez jamais un produit pour chiens sur un chat et vice versa. De même attention aux produits appliqués aux lapins et rongeurs.


Pour exemple, certains produits destinés aux chiens contiennent de la perméthrine, insecticide de synthèse toxique pour les félins.


Chacun son antiparasitaire ! Demandez conseil à votre vétérinaire.



16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout